magicien

Début d'un magicien

Mercredi 27 octobre 2010 à 22:04

http://magicien.cowblog.fr/images/Sanstitre1-copie-1.jpgUn spectacle de la Foire révèla l'existence d'un type peu connu que l’on est très heureux de présenter ici. Il se recommande surtout par la rédaction des affiches et la composition du programme. On ne sait ce qu'on doit le plus admirer, de la naïveté des annonces ou de celle des spectateurs que ce genre d'annonce avait le don d’entraîner.

Le fameux Paysan de Nort-Hollande, physicien et escamoteur, avait un spectacle aux foires de 1746 et 1747.
Le détail des amusements qu'il offrait au public est fourni par les « Affiches de Paris », il est consigné dans une annonce rédigée par lui et qui est digne de figurer ici :

« Par permission du Roi et de M. le Lieutenant général de police, le public est averti qu'il est arrivé dans cette ville le fameux Paysan de Nort-Hollande, qui a eu l'honneur l'année passée après l'arrivée d'une troupe de manipulateur différents, de mériter les applaudissements du public par ses premières expériences d'électricité, mais comme il en invente tous les jours de nouvelles et que le nombre en est si grand qu'il serait impossible de les insérer dans cet imprimé, il se contentera de n'y mettre que quelques articles qui suivent :

Mercredi 27 octobre 2010 à 22:09

http://magicien.cowblog.fr/images/Sanstitre1-copie-2.jpg1er -  « Il a un pot de fleurs philosophiques dans lequel il fait naître, sur la table, des arbres qui croissent en présence de l'assemblées. Ils fleurissent tout seul, ensuite les fleurs tombent et le fruit parait dans toute sa maturité, de façon qu'on le présente au public pour en manger. »
Il est heureux qu'on explique par le menu les faits et gestes de ce pot de fleurs, qualifié de philosophique. Malgré cette explication de ce tour de magie, on peut encore se demander ce que la philosophie venait faire là-dedans.
Ce tour de magie fut aussi, plus tard, présenté par Pinetti. Il viendra sans doute à l'esprit de bien des connaisseurs, que ce pot de fleurs fut l'embryon du fameux oranger mystérieux que présenta Robert-Houdin, qui, avec son génie de la mécanique, en a fait une pièce, probablement plus extraordinaire que ce pot de fleurs, tout philosophique qu'il était. On verra plus loin quelques coïncidences de ce genre. Elles sont, d'ailleurs, inévitables et au nom du progrès, tout à la louange de ceux qui y ont apporté de savants et ingénieux perfectionnements à ces tours de magie.

Reprenons les intéressantes annonces du Paysan de Nort-Hollande.

2em « Il fait des expériences de physique avec des animaux vivants, et pareillement avec du feu, de l'eau et plusieurs liqueurs, avec des oiseaux étrangers, et fait des changements particuliers avec toutes sortes de métaux, des œufs et du lait. ».
On peut dire que ce magicien ancien peut trouver sa place dans cette société ou la magie existe encore, on peut le voir à cette page.
Voilà au moins quelque chose de compliqué, quel singulier amalgame. On aurais volontiers payé une place pour voir ce qui pouvait résulter de l'emploi de tant d'éléments aussi divers que variés.

3em « Il donne quelque chose à quelqu'un de la compagnie, qui le fait changer en tel animal que l'on souhaite à deux ou quatre pieds. »
On peut supposer ici que les animaux à deux pieds n'étaient pas des autruches et ceux à quatre des éléphants, mais bien plutôt des canaris et des souris.

4° « Il pile un oiseau dans un mortier, et le fait revivre quand on lui ordonne. »
A qui ? à l'oiseau, au mortier ou à l'opérateur?

5° « On met une bague dans un gobelet, avec lequel il fait des choses très curieuses ».
Cela manque un peu de précision, il est vraiment regrettable que l’on soit pas mieux renseignés sur les exercices, très curieux, de cette bague et de ce gobelet.

6° « Il y a un oiseau indien, vivant, qui par son ordre fait des exercices très curieux ».
C'est encore un peu vague comme définition. Le paysan de Nort-Hollande voulait, sans doute, ménager une surprise à ses spectateurs en ne les renseignant pas davantage sur les « très curieux » exercices de cet oiseau qui, en plus de l'avantage qu'il avait d'être indien, était aussi vivant. Il est certain que s’il eut été mort, ses exercices eussent été beaucoup moins curieux. Un tour de magie amusant et qui s'approche de certaines expériences de physique de notre ère.

7em « Il a une figure indienne qui fait ce qu'un homme vivant peu faire ».
Décidément cet homme en tenait pour l'Inde. Si cette figure indienne faisait ce qu'un homme vivant peut faire, le champ des conjectures est vaste. On croit pouvoir fixer les suppositions du lecteur à cet égard. Cette figure indienne faisait « des exercices très curieux ».

Jeudi 12 mai 2011 à 22:12

En attendant, et pour en finir avec le paysan de la Nort-hollande, quelques titres au moins bizarres et qu’on crois inutile d'accompagner de commentaires.
« Il fait un tour fort curieux avec une oie! »
«  Il allume des chandelles par des caractères »
« Il avalera un pigeon vivant jusqu'aux grosses plumes, qu'il ressoufflera hors de sa bouche »

etc., etc.
Et dire que les secrets de ces expériences sont perdus à jamais. Enfin! il faut se faire une raison, on ne les verra plus, voilà tout.

On ne dira pas autant des deux suivants et derniers.

Au numéro 14 du programme, il est inscrit, qu'il fait « voltiger des cartes en l'air, elles font au commandement, des tours, des changements singuliers, des marches et des contremarches. » Que disent de cela les nombreux inventeurs de la carte montante, autrement dit encore la houlette compliquée? N'en déplaise à certain magicien et autres mentaliste dont on voit les têtes, de qui on se plaît à reconnaître le talent, il n'ont pas plus inventé la carte montante que Nelson Downs n'a inventé la chasse aux pièces, que nous connaissons de toute éternité, si on ose ainsi dire.

Ce numéro 15 nous parle d'un tour de magie comme le fait un magicien Alsace dans lequel des oiseaux, après avoir fait différents ronds dans le ciel, s'envolent ensuite « avec la cage » jusqu'à ce qu'ils disparaissent à la vue de la compagnie
Le paysan de  Nort-Hollande, en raison de ces merveilles, augmente ses prix. Il prend désormais, quarante sols aux premières, vingt-quatre sols aux secondes et douze sols à la galerie, et avise qu'il fera les exercices tous les jours quatre fois. Son affiche apprend aussi qu'il demeure rue des Quatre Vents, à l'hôtel de Clermont, au premier sur le devant, où il donne des leçons aux curieux, tous les jours de dix heures à midi.







Jeudi 17 novembre 2011 à 22:12

http://magicien.cowblog.fr/images/Sanstitre1-copie-3.jpgLe paysan de Nort-Hollande termine ainsi son intéressante nomenclature :
« Il espère enfin mériter l'honneur de vos applaudissements. C'est à la foire Saint-Germain, dans la loge qui est vis-à-vis le grand jeu du sieur Restier. On prendra vingt-quatre sols au théâtre, douze sols aux loges et six sols aux galeries.
« Ceux qui voudront retenir leur place, s'adresseront à l'hôtel de la Gazelle, rue du Four, faubourg Saint-Germain. On commencera à toute heure de l'après-midi ».

Cette indication d'heure est une trouvaille. Ce devait être fort commode d'arriver, comme cela, tranquillement, à n'importe quelle heure, pour assister au commencement.
On ne cherche pas cependant à expliquer ce « curieux exercice » attendu que l’on ne comprend pas très bien de ce site. Il a toujours semblé que lorsqu'on commence, il était difficile, même en 1747, de ne pas le faire à une heure déterminée.
Tout cela, paraît-il, n'empêchait pas cet artiste d'avoir du succès, car en 1751, on le voit reparaître à la foire Saint-Germain, avec un programme plus varié encore. Il y a vingt-quatre numéros, dont la nomenclature complète n'offrirait qu'un intérêt secondaire.

On en détache seulement quelques-uns dont il est intéressant de donner un aperçu en raison de leur allure spéciale.
Après une longue explication sur le pigeon auquel on coupe la tète, en frappant son ombre réfléchie sur la muraille à la faveur d'une chandelle, on voit : un poulet rôti accommodé sur une assiette, avec du beurre et du persil, qui se ranime aux yeux des spectateurs, par l'effet de certaines paroles. Ces paroles étaient sans doute quelque latin de cuisine, car le tour est évidemment plus culinaire qu'artistique.
Il n'empêche qu'à l'époque actuel, certains artistes n'hésitent pas à reprendre des tours anciens et c'est un succès.
On voit un plat rempli de terre, sur laquelle On répand de la semence de salade ou de persil et trois minutes après on peut cueillir cette salade. Si on ne se trompe, on a en fait de cela « la Naissance des Fleurs ». C'est un peu moins potager.
On voit aussi une ponté qui au milieu des assistants, pond un œuf, dans lequel on trouve la pensée d'un spectateur. Ce devait être tout à fait flatteur pour le dit spectateur de voir sa pensée sortir ainsi toute chaude de ce singulier débarcadère.
Il faut citer une bague qui, après avoir répondu à différentes questions, se retrouve finalement dans une tabatière enfermée dans trois, quatre ou cinq boites, toutes sans charnières, lesquelles se trouvent elles-mêmes entre le chapeau et la perruque de l'opérateur. On a bien tiré de là, la botte à sept, mais il serait difficile aujourd'hui de la faire retrouver entre le chapeau et la perruque de l'artiste, attendu qu'on n'opère généralement pas avec le chapeau sur la tète et qu'aucun collègues, à la connaissance du moins ne porte perruque.

Jeudi 2 janvier 2014 à 10:40

.http://magicien.cowblog.fr/images/Sanstitre1.jpg
Suivons un ordre aussi chronologique que possible et voyons quels sont les magiciens dont les noms sont parvenus jusqu'à ces jours. Il en est de modestes et il en est de fameux. En partant du commencement du XVI em siècle, Campardon, dans un « Spectacle de la Foire », cite, sans plus de commentaires, un nommé Siamois, Français, dit Chaudeur, qui était « Joueur de gobelets » à la foire Saint- Laurent en 1713. On est loin des spectacles sur scène ou le magicien ou mentaliste,  utilise le micro pour se faire entendre. Peut ceux qui ne connaissent pas le mentalisme, on peut faire un tour sur ce site web qui illustre la chose.
 
On partira de la date de 1713 pour passer une rapide revue de tous ceux qui, avec plus ou moins de notoriété, de fantaisie ou de talent, se sont produits depuis cette époque jusqu'à ces jours, en donnant à quelques-uns l'extension que méritera leur personnalité.

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast